LES AMIS DU PASSE EN PAYS DE MATIGNON Patrimoine, Culture et Traditions

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mercredi 4 janvier 2017

Bonne année 2017

année 2017

mardi 30 août 2016

26 août 2016 - Fin de l’exposition Musiques, chants et danses jusqu’en 1970

Notre exposition est maintenant terminée et nous sommes très satisfaits du résultat. Nous avons eu à peu près un millier de visiteurs malgré un temps magnifique dans la région qui incitait davantage à aller sur les plages qu’à venir voir des expositions. Tous les visiteurs ont été impressionnés par le travail accompli tant au niveau du contenu des panneaux que par la variété et la qualité des instruments de musique et des appareils transmetteurs de musique, rares pour certains, que nous avions exposés, prêtés comme d’habitude par la population.

Notons que de nombreux visiteurs sont revenus spontanément à l’exposition pour apporter un instrument ou un appareil musical : un biniou, des accordéons, des tuyaux d’orgue, une bombarde etc. Ceci prouve l’intérêt que chacun a pu prendre à visiter l’exposition et à participer à son enrichissement. C’est bien ainsi que nous concevons nos expositions participatives et ouvertes.

Nos animations ont été très appréciées et nous remercions spécialement le Cercle celtique de Fréhel qui est venu expliquer les danses traditionnelles et faire une démonstration, Françoise et Daniel Guichard qui ont présenté la vielle et la cornemuse avec un diaporama pour étayer leurs explications et les Fous de Bassan qui, avec leur entrain habituel, ont entonné des chants de marins traditionnels.

Remercions également toutes les personnes qui ont apporté leur concours pour le succès de l’exposition, non seulement les membres de l’association mais aussi les personnes qui ont bien voulu nous confier leurs souvenirs, en particuliers les résidents des maisons de retraite de la région que nous avons interviewés, et ceux qui ont prêté des objets.

Voici quelques photos de cette exposition.

dimanche 14 août 2016

5 août 2016 - Des nouvelles de notre belle fête de Saint-Germain

Autant le dire tout de suite, ce fut une très belle journée, très réussie, avec un beau soleil et des animations remarquables. Après la messe qui a rempli la chapelle, Il y a eu beaucoup de monde à rester déjeuner sur place.
Les galettes saucisses, bien grillées à point par Jo et Maurice ont enchanté les palais ainsi que les crêpes de Marguerite et les quelques 400 parts de gâteaux tous meilleurs les uns que les autres, souvent apportés spontanément par des gens pour participer à la fête à leur façon.
Les Fous de Bassan et leurs chants marins ont encore une fois emballé l’assistance qui les a longuement applaudis puis le Bagad de Saint-Cast, Les Salicornes, descendant du chemin du moulin de la Mer pour venir sur la pelouse de la chapelle a apporté une animation joyeuse et de grande qualité, suivi des danseurs d’Émeraude qui, comme bien souvent à notre fête, après leurs démonstrations de danses, ont su entrainer les danseurs dans leurs rondes.
Bien entendu, les jeux bretons ont fait le plein toute la journée et nos animateurs, Sylvain, Jacques et Claude se sont encore surpassés.
Vraiment une très belle fête et un grand merci à tous les participants qui n’ont pas ménagé leurs efforts pour sa réussite.
Cliquez ici pour voir quelques photos.

jeudi 26 mai 2016

26 mai 2016 - La croix du Pont Ideuc à Matignon vient d’être remplacée

Elle est placée sur le côté gauche de la route qui mène à Lamballe, à l’intersection avec la route des Mauffries. Elle est ornée d’un Christ en métal peint et, à sa base, d’une petite niche dans laquelle se trouve une vierge en porcelaine. Elle était vermoulue et risquait un jour de s’effondrer, pouvant tomber sur une voiture ou un passant mais également endommager le Christ qui est de belle facture.

Cette croix de mission porte sur son socle en pierres maçonnées l’inscription : « Mission 1954 ». Ce genre de croix était spécialement érigé à l’occasion de la venue dans une ville, pour une courte période, d’un prêtre missionnaire qui prêchait, organisait des processions et des prières pour encourager la foi des paroissiens. Une croix était posée pour marquer le souvenir de ce temps fort religieux pour la communauté paroissiale.
Le curé de la paroisse de Matignon Eugène Garnier du Plessix (1948 à 1960) avait organisé cette mission et obtenu de la commune, le 23 octobre 1954, une parcelle de 5 mètres carrés pour l’édifier.

Le travail de désinstallation et d’installation de cette croix, très grande et très lourde, a été effectué, avec l’aide des services techniques de la commune et celle de la Communauté de communes du Pays de Matignon qui a déplacé l’engin de levage. Mais rien n’aurait pu être fait sans l’équipe de Jo Gallais, René Roullier et Jean Juhel, le trio de choc, membres de l’association et désormais spécialistes des croix puisque c’est la quatrième croix de bois qu’ils remplacent, sans parler de celle en pierre située à Saint-Germain-de-la-Mer. Les établissements de menuiserie Perroquin, qui ont fabriqué la croix sont également intervenus sur place pour la repose du Christ.
Rappelons que ce témoin du patrimoine local a été financé pour moitié par la commune et par notre association pour un montant de 1300 euros au total.

Cliquez ici pour voir les photos des travaux.

jeudi 28 avril 2016

26 avril 2016 - Les cloches de l’église Notre-Dame de Matignon ont été descendues

Le 26 avril dernier, les trois cloches de l’église Notre-Dame de Matignon ont été descendues du clocher afin de remplacer le beffroi (armature en bois soutenant les cloches) dont le bois était en mauvais état et qui présentait des risques pour la sécurité du clocher.
Les cloches sont exposées sur le bas-côté de l’église pour une dizaine de jours. De ce fait, il est possible de prendre connaissance des inscriptions portées et ainsi de préciser leur histoire.

Cliquez ici pour voir quelques photos de cette opération spectaculaire.

>Les deux premières cloches provenant de la collégiale

Fin 1847, l’église Notre-Dame de Matignon est achevée mais le clocher n’est pas terminé ; il manque la flèche qui sera construite en 1896. Dans ce clocher sont installées provisoirement les deux anciennes cloches de la collégiale. La plus grosse portait le nom de Marie-Louise-Charlotte, l’autre, plus petite, s’appelait Marie-Agathe-Louise-Joseph.

>Trois nouvelles cloches en 1883, puis la grosse cloche est remplacée en 1953

En 1883, trois nouvelles cloches sont réalisées par le fondeur Viel-Tétrel de Villedieu-les-Poêles. La grosse cloche pesait 1 005 kg et portait le nom d’Hélène-Marie-Joseph-Victor. Fêlée, elle sera refondue en 1953 et remplacée par celle qu’on peut voir dans l’église et qui porte le nom de Marie-Hélène-Hervé-Édouard et pèse environ une tonne.
La deuxième pèse 693 kg et porte le nom de Françoise-Estelle-Marie-Ange.
La troisième pèse 508 kg et porte le nom de Marie-Angèle-Françoise.

Ces cloches ont été longtemps actionnées à l’aide de cordes, mais vers 1954 elles ont été automatisées.

- page 1 de 32