LES LIENS HISTORIQUES ENTRE MATIGNON ET MONACO
Les seigneurs de Matignon
Les seigneurs de Matignon qui avaient construit un château puis un manoir à Matignon, se déplacèrent, au début du XVe siècle, dans leur forteresse de la Roche-Gouyon (le Fort La Latte) et, à la fin du XVe siècle, à Torigni-sur-Vire, par mariage avec l’héritière de la baronnie de Thorigny. Ils prirent alors le titre de sires.
Grâce à leur sens du devoir envers leurs rois ainsi que par de judicieuses alliances les sires de Matignon occupèrent les plus hautes charges (maréchaux de France, lieutenants généraux en Normandie, gouverneur de la Guyenne, évêques, abbesses…) et ils en vinrent à posséder de nombreuses terres et des châteaux : la seigneurie de Matignon, le comté de Thorigny, le duché d’Estouteville, la baronnie de Saint-Lô, l’Hôtel de Matignon à Paris…

Le mariage de Louise-Hippolyte Grimaldi avec Jacques de Matignon
Vers 1710, le prince Antoine Ier de Monaco, n’ayant pas de fils légitime, décida de marier sa fille aînée, princesse héréditaire, en faisant appliquer la clause prévue aux testaments des ancêtres des Grimaldi. Le futur mari devait abandonner son nom et ses armes pour adopter le nom et les armes des Grimaldi. Après de longues recherches et négociations, la candidature de l’héritier des sires de Matignon, Jacques-François-Léonor, fut agréée. Le mariage de Jacques de Matignon avec Louise-Hippolyte Grimaldi fut célébré le 20 octobre 1715. A cette occasion, le roi Louis XIV consentit à lui transférer le duché-pairie de Valentinois appartenant aux princes de Monaco et il obtint ainsi la haute dignité de pair de France.
Louise-Hippolyte succéda à son père fin février 1731 mais décéda le 29 décembre de la même année. Son époux, Jacques Ier de Monaco, abdiqua en 1733 en faveur de son fils, Honoré III, tout en conservant la régence jusqu’à sa majorité. Il reprit alors le nom de duc de Valentinois et vécut éloigné de la principauté. Il décéda en 1751 dans son hôtel parisien, l’Hôtel de Matignon.

Mo-Louise-1-2.jpgMo-Jacques-2.jpg Louise-Hippolyte Grimaldi

et

Jacques de Matignon devenu Jacques Grimaldi

Les seigneuries de "Matignon" et de "Beaucorps et Saint-Cast" possessions des Grimaldi
La seigneurie de Matignon fut administrée à partir de 1725 par le duc de Valentinois, futur Jacques Ier, qui en avait hérité de son père. Ensuite, en 1738, il acheta la seigneurie de Beaucorps (en Pléboulle) et Saint-Cast au marquis de La Rivière. Après le décés de Jacques Grimaldi, duc de Valentinois, c'est son dernier fils, Charles-Maurice, qui devint propriétaire des terres de Matignon et de celles de Beaucorps et Saint-Cast. Celui-ci vendit les deux seigneuries, en 1765, à son cousin de la branche des Gouyon de Matignon de Gacé.
En son temps, Charles-Maurice, par actes notariés, avait eu soin de doter les huit chapelains de la collégiale de Matignon afin d’honorer les engagements de ses ancêtres, les sires de Matignon.
Rappelons que cette seigneurie s'étendait, à cette époque, sur sept paroisses : Saint-Germain-de-la-Mer (Matignon), Saint-Cast, Plévenon, Pléboulle, Saint-Pôtan, Ruca et Languenan.

Les relations entre le Pays de Matignon et Monaco
Le Pays de Matignon et la Principauté de Monaco ont toujours gardé des liens particuliers, le prince de Monaco portant le titre de « Sire de Matignon ».

  • En 1957, lors de la naissance de la princesse Caroline, des dragées furent distribuées aux enfants des écoles de Matignon.
  • En 1979, l’équipe professionnelle de football de Monaco, championne de France, fut l’hôte de la ville de Matignon. Elle disputa une rencontre amicale avec l’équipe de Saint-Brieuc au parc des sports de Saint-Cast. La recette correspondante fut reversée à la ville de Matignon.

Cliquez ici pour découvrir un article de journal paru à propos de cette rencontre.

  • En 1981, une subvention fut offerte, par la Principauté, à la ville de Matignon pour l’aménagement de la salle omnisports qui porte d’ailleurs le nom du prince Rainier III.
  • En 1997, le maire de Matignon et un adjoint accompagnés de leurs épouses ainsi que la chorale « Les Baladins d’Armor » ont été reçus par le prince de Monaco à l’occasion de la commémoration du 700e anniversaire de la dynastie des Grimaldi, en tant que représentants de la ville de Matignon.
  • En 2005, lors du décès de Rainier III, les cloches de Matignon ont sonné le glas. Par tradition, Matignon fait toujours entendre les cloches de son église pour s’associer aux événements heureux ou malheureux qui se produisent à Monaco.

Les journaux Ouest-France et Le Parisien ont, en cette circonstance, rappelé ces liens. Voir les articles de ''Ouest-France'' du 27 mars 2005 et du ''Parisien'' du 7 avril 2005.

Timbres-poste émis, en 1997, par la Principauté de Monaco, à l'occasion
du 700e anniversaire de la dynastie des Grimaldi

17.JPG Jacques Ier : à sa gauche, vue de la porte cochère et de l'Hôtel de Matignon, en bas, les armoiries anciennes des Goyon de Matignon et celles des Grimaldi, à sa droite le chevalier Grimaldi devant le porche du palais de Monaco.


18.JPG
Louise-Hippolyte : à sa gauche, façade de l'Hôtel de Matignon côté jardin, à sa droite, le palais de Monaco, en bas, leurs enfants d'après le tableau de Pierre Gobert en 1733.