Nous étions sept membres de l’association, hier, à nous rendre à Bignan à l’Atelier Régional de Restauration du Morbihan qui a en charge la restauration des cinq principales statues de la chapelle de Saint-Germain-de-la-Mer. Elles vont retrouver un bel éclat tout en leur conservant leur caractère d’ancienneté. Le travail minutieux est déjà bien avancé. Elles seront réinstallées en avril et leur accrochage sera sécurisé par des méthodes qui ont déjà fait leurs preuves. Rappelons que saint Germain, saint Louis, et saint Antoine sont déjà classés par les Monuments historiques et que nous œuvrons pour l’inscription de saint Marc et de l’ex-voto représentant la Vierge et l’enfant au secours de marins en péril qui pourrait être inscrite au titre du patrimoine maritime.

Le travail de restauration
Après les avoir enfermées chacune dans une housse avec des produits absorbeurs d’oxygène pour asphyxier les insectes rongeurs de bois, les statues ont été nettoyées soigneusement, et réparées aux endroits où il y avait des décalages entre les morceaux de bois qui les composent. Les manques de bois rongés apparents sont comblés par une pâte à bois ou des morceaux de bois retaillés puis couverts d’un enduit et ensuite repeints aux endroits réparés. Les visages et les peintures craquelées par le temps sont réunifiées, les trous d’insectes comblés un à un. Tout se fait dans le respect des couleurs et formes d’origine pour qu’elles retrouvent un bel aspect à l’ancienne. Il ne s’agit pas, bien entendu, de tout repeindre mais de les restaurer avec délicatesse, ce que fait très bien Emmanuelle Pris la restauratrice. Nous sommes très satisfaits de ce qui a déjà été fait et nous avons pu convenir avec la restauratrice, qui nous a reçus très aimablement, de quelques détails supplémentaires que nous souhaitions voir améliorer. En particulier, les doigts de saint Germain qui avaient été cassés il y a une dizaine d’années lors d’une chute de la statue sur le retable, seront reconstitués aux frais de l’association (250 euros) car cette restauration n’était pas prévue dans le devis. L’association déboursera un peu plus de 2 500 euros pour les statues de saint Marc, de la Vierge aux marins et pour les doigts de saint Germain.
Les trois statues classées seront prises en charge par la DRAC, la Région et pour une petite part, par la commune.
Nous tenons à ce que les statues de Saint-Germain-de-la-Mer soient vraiment dans leur plus bel éclat offert aux yeux de ceux qui visiteront la chapelle parce que ce sont les joyaux du patrimoine de Matignon.

Cliquez ici pour voir les photos des statues et de notre visite à Bignan.