Le 26 avril dernier, les trois cloches de l’église Notre-Dame de Matignon ont été descendues du clocher afin de remplacer le beffroi (armature en bois soutenant les cloches) dont le bois était en mauvais état et qui présentait des risques pour la sécurité du clocher.
Les cloches sont exposées sur le bas-côté de l’église pour une dizaine de jours. De ce fait, il est possible de prendre connaissance des inscriptions portées et ainsi de préciser leur histoire.

Cliquez ici pour voir quelques photos de cette opération spectaculaire.

>Les deux premières cloches provenant de la collégiale

Fin 1847, l’église Notre-Dame de Matignon est achevée mais le clocher n’est pas terminé ; il manque la flèche qui sera construite en 1896. Dans ce clocher sont installées provisoirement les deux anciennes cloches de la collégiale. La plus grosse portait le nom de Marie-Louise-Charlotte, l’autre, plus petite, s’appelait Marie-Agathe-Louise-Joseph.

>Trois nouvelles cloches en 1883, puis la grosse cloche est remplacée en 1953

En 1883, trois nouvelles cloches sont réalisées par le fondeur Viel-Tétrel de Villedieu-les-Poêles. La grosse cloche pesait 1 005 kg et portait le nom d’Hélène-Marie-Joseph-Victor. Fêlée, elle sera refondue en 1953 et remplacée par celle qu’on peut voir dans l’église et qui porte le nom de Marie-Hélène-Hervé-Édouard et pèse environ une tonne.
La deuxième pèse 693 kg et porte le nom de Françoise-Estelle-Marie-Ange.
La troisième pèse 508 kg et porte le nom de Marie-Angèle-Françoise.

Ces cloches ont été longtemps actionnées à l’aide de cordes, mais vers 1954 elles ont été automatisées.